Prostituée Evian

Après sa sortie de prison, la prostituée Evian se présente comme une femme réformée cherchant à commencer une nouvelle vie à Bangkok. En réalité, elle dirige un réseau de prostitution et envisage de le gérer depuis son appartement de luxe. Elle annonce qu’elle a de nombreux clients, qui paient tous généreusement pour avoir leur corps «éclairé». L’histoire est un exemple plus triste des conditions dans lesquelles de nombreux travailleurs de la prostitution sont traités, souvent avec peu ou pas de soutien des autorités thaïlandaises.

Le roman commence dans les bidonvilles de Bangkok et se développe lentement jusqu’aux événements choquants de sa dernière nuit dans la capitale. Alors qu’elle s’apprête à quitter l’appartement, un policier lui demande son identité. Confuse et agacée d’être interrogée par un officier, elle tente de s’enfuir mais est attrapée par lui et emmenée dans une cellule de détention où elle est brutalement battue et laissée en sang. Son chauffeur accélère alors, la laissant mourir sur le bord de la route.

L’histoire se déroule ensuite quelques jours plus tard, alors qu’Evian se remet de ses blessures et est autorisée à retourner dans ses anciens repaires. Sur le chemin du retour vers le vieux quartier, elle voit un groupe de jeunes traîner devant une gare. Ignorant ce qu’elle fait, elle monte dans la voiture et s’en va, mais est poursuivie par l’un des garçons qui s’approchent suffisamment pour lui faire peur. Pendant qu’ils roulent, ils remarquent la voiture endommagée qu’elle devait auparavant payer. prostituée evian